Chapitre 26 :

Première mission

– Il a fallu qu’on fasse équipe ensemble ! pesta Rei à coté d’Ash.

Ils marchaient dans un long couloir mal éclairé, jonché de vieux papiers et de fournitures de bureau à moitié recouvertes de poussière.

Quelques jours après qu’Ash soit allée voir le directeur pour lui parler de ce que Telhia lui avait dit, Lysa Aldebaran avait annoncé à sa classe que l’heure de leur première mission avait enfin été décidée. Suite à la découverte de l’entrée d’un souterrain sur une île déserte de Farenga, leur classe avait eu pour mission de l’explorer à la recherche de toute information potentielle. On leur avait remis à tous une petite clé afin de copier la mémoire du réseau informatique s’ils parvenaient à en trouver le serveur. Ils s’étaient donc dispersés par groupes de deux dans le souterrain ressemblant à un véritable labyrinthe plongé dans la pénombre. Malheureusement pour elle, Ash avait été mise avec Rei qui n’avait eu de cesse de ronchonner depuis.

– Et puis cette mission est naze ! C’est totalement désert ici, on ne rencontrera jamais un seul ennemi.

– Tu tiens tant que ça à tomber sur des ennemis ? répliqua Ash agacée. Tu feras quoi si ils sont plus forts que toi ?

– La ferme, je vaux mieux que tous les magiciens de Gaëa.

La princesse n’insista pas. Une telle arrogance ne pouvait être raisonnée, et de toute façon elle n’avait pas envie de discuter avec lui. Plus vite ils trouveraient ce qu’ils devaient trouver, plus vite elle serait débarrassée de Rei.

Ils tournèrent à l’embranchement d’un couloir et arrivèrent dans des bureaux en désordre à peine éclairés par une ampoule clignotant au plafond.

– Rien d’intéressant ici, marmonna Rei, on continue l’boulet.

– Attends.

Ash s’approcha d’un bureau et commença à pianoter sur un ordinateur qui semblait encore en état de marche. Elle ne trouva rien d’autre qu’un dossier nommé « archives » contenant une myriade de rapports apparemment rédigés par la même personne. Elle en ouvrit un, lisant à toute vitesse.

« Rapport sur l’extraction Dual

L’extraction d’aura lambda ne donnant pas de résultat satisfaisant en terme d’énergie, nous avons travaillé à une nouvelle forme d’extraction nommée Dual. En effet fondé sur le principe de la dualité permettant de doubler la puissance d’un fractionnement, nous avons découvert qu’en « greffant » une aura étrangère à un individu ayant subi une extraction, un phénomène de rejet s’opère, augmentant de manière exponentielle la puissance magique de l’aura. Si celle-ci est retirée à temps, il est possible de doubler, voire de tripler le rendement énergétique d’une extraction. Les répercussions sur le corps des sujets sont cependant plus violentes que lors d’une extraction standard. En effet, en plus des effets secondaires propres à la première extraction standard (nous fournissant en Memories pour la défense du site) on peut observer des mutations génétiques s’opérer dans la majorité des cas augmentant la force et la violence des sujets. J’ai affecté une deuxième équipe à l’observation de cette nouvelle forme de Memories. Nous les avons appelés Memento. Cependant, il est évident que pratiquer l’extraction (même Dual) sur la population de Gaëa restera insuffisant et qu’une extraction sur un esprit élémentaire reste l’objectif le plus intéressant à mettre en œuvre. Il sera également vital de transmettre ces résultats de recherche (si toutefois vous les validez) à nos confrères lors de notre retour sur Terre.

Avec tout mon respect.

Dr Andrew B. »

– Allez, bouge-toi le cul, on y va, pesta Rei.

– Tu sais ce qu’est un Memories toi ?

– Absolument pas, pourquoi ?

Elle rejoignit finalement Rei qui était resté à l’entrée des bureaux et ils se dirigèrent vers un nouveau couloir aux murs couverts de rouille. Le complexe semblait avoir été abandonné depuis des dizaines d’années. C’était apparemment l’un des nombreux bâtiments que Keepsake avait construits sous terre pour y mener toutes sortes de recherches concernant la magie. Apparemment « l’extraction » était l’une de leurs pratiques et de ce qu’Ash avait compris ce n’était pas vraiment des enfants de chœur. À mesure qu’ils progressaient, Rei semblait de plus en plus tendu. Il finit par ne plus rien dire pendant plusieurs minutes et Ash remarqua à quel point le silence était pesant autour d’eux. De temps en temps la structure semblait grincer, mais cela mis à part, c’était un silence de mort qui les entourait. C’était d’autant plus étrange que d’autres groupes étaient censés arpenter les mêmes couloirs. Certes ils s’étaient dispersés à l’entrée, mais à moins que le complexe soit beaucoup plus grand que ce qu’on leur avait dit, ils auraient dû entendre quelques échos des autres groupes. Mais non, pas un bruit de pas ou de voix lointaine ne leur parvenait.

Leur chemin les mena jusqu’à une immense salle. Le sol disparaissait à quelques mètres devant eux, remplacé par une fine passerelle de métal suspendue au dessus d’un gouffre qui semblait sans fond. Par endroit le plafond s’était fissuré, laissant couler de fins rubans de sable dans l’abîme sans fond sous la passerelle. Une odeur désagréable de fruit pourri leur chatouilla les narines.

– On est où là ? pesta Rei en sortant sa carte holographique pour visualiser le chemin qu’ils avaient parcouru.

Ash garda le silence, tendant l’oreille. Il lui semblait avoir entendu quelque chose. Ça avait été très furtif mais elle n’avait pas rêvé.

– Qu’est-ce que t’as boulette ?

– Ferme là ! aboya sèchement Ash.

Alors ils l’entendirent tous les deux. Un son inconnu qu’ils auraient eu du mal à décrire si on leur avait demandé. Comme un râle étouffé oscillant légèrement entre les aiguës et les graves. Il dura quelques secondes avant de se taire. Puis recommença, repris en canon par un deuxième un peu plus lointain.

– Ça sent pas bon, murmura Rei. On ferait peut-être mieux de…

Sa phrase se coupa si net qu’Ash ne put s’empêcher de regarder dans sa direction. Rei fixait la porte d’où ils étaient arrivés et, à son tour, elle le vit. Il descendit lentement du mur jusqu’à atteindre le sol dans un bruit spongieux. Cette chose qui leur barrait à présent la route avait été humaine, c’était une certitude. Mais sa chair avait pourri à tel point qu’il était impossible de trouver un seul centimètre de peau saine sur la chose. Des lambeaux entiers de chair pendaient le long de ses membres et un liquide suintait de ses nombreuses plaies noires. Le peu de peau qui était toujours accroché à ses muscles semblait recouvert de moisissure verdâtre. La chose se tenait à quatre pattes, comme un chien, ou plutôt comme une araignée. Son visage ne ressemblait à rien. Ni yeux, ni nez, ni cheveux. Seule une large bouche pleine de petites dents grossièrement taillées témoignait de l’humanité de la chose.

– C’est quoi ce truc ? ne put s’empêcher de dire Rei.

La chose agita alors ce qui restait de ses lèvres tailladées, émettant un gargouillement ressemblant à une phrase.

Pas truc… pas truc… nous Memories…

Puis la chose commença à avancer, lentement. Ash remarqua alors ses longues griffes plantées dans ses moignons de doigts. Apparemment assez acérées pour se planter dans de la tôle et donc dans leur peau.

Doucement ils se mirent à reculer, faisant tout leur possible pour ne pas faire de mouvement brusque. La princesse fut d’ailleurs surprise de ne pas voir son coéquipier dégainer et foncer vers l’ennemi sans réfléchir. Soit il était plus intelligent qu’elle le pensait, soit il ressentait de la peur. Et Ash partageait cette dernière solution. Après plusieurs pas en arrière, ils arrivèrent sur la passerelle, continuant à reculer tant que le Memories n’attaquait pas. Mais très vite ils entendirent le cliquetis de griffes se rapprocher dans leur dos. Ash fit alors doucement volte face et aperçut deux autres cadavres ambulants. Et derrière eux, une masse plus imposante aux yeux rougeoyants qui se mit à émettre le râle qu’ils avaient entendu un peu plus tôt. Ce nouvel ennemi ressemblait à un homme à la musculature surdévelopée. Sa chair était elle aussi en putréfaction, laissant apparaître des muscles noirs. Mais le plus étonnant était la cinquantaine d’autres petits bras sortant de tout son corps. Ils semblaient tous remuer, agitant leurs doigts vers eux.

– Oh merde, lâcha Rei.

Un coup d’œil en arrière permit à la princesse de voir une autre de ces choses se joindre au premier Memories que Rei gardait toujours en vue. Dos à dos, bloqués au milieu de la passerelle sans possibilité de fuir, leurs choix étaient assez limités. Se battre ou laisser ces choses arriver jusqu’à eux. Et il était peu probable qu’elles leur veuillent du bien. Ils attendirent pourtant encore quelques secondes, la tension augmentant encore et encore.

Finalement ce fut la voix de Rei qui déclancha le combat.

– DEGAINE ! hurla-t-il alors que le Memories se jetait sur lui.

– YAMITSURUGI !

La lame apparut juste au bon moment, se plantant dans la main qu’avait projetée une chose vers son visage. Le relent de pourriture qui la submergea alors lui donna immédiatement la nausée et elle ne pût se retenir de régurgiter la totalité de son dernier repas à terre. Elle se reprit aussi rapidement que possible, mais le Memories avait eu le temps de se défaire de la lame et à présent ils étaient deux à avancer vers elle.

Leurs bonds furent simultanés et Ash n’eut d’autre choix que de se jeter sous eux, glissant sur la passerelle, pour esquiver. Elle aperçut furtivement Rei planter sa lame dans le ventre de son ennemi sans que celui-ci ne bronche plus que ça. Malheureusement, la princesse se retrouva alors nez à nez avec le troisième ennemi, l’homme musclé qui était — elle l’aurait parié— le Memento décrit dans le rapport qu’elle avait trouvé un peu plus tôt.

Celui-ci ne semblait pas pouvoir parler. Il émit une fois encore son cri étrange, et plusieurs de ses petits bras foncèrent vers elle. L’un d’eux parvint à attraper sa longue chevelure alors qu’elle esquivait les autres et il commençait à la soulever. Elle ne prit pas le temps de réfléchir, leva son épée et coupa net ses cheveux avant de bondir le plus haut possible après un bref fractionnement. Là elle vit Rei, qui s’était débarrassé de son Memories, foncer vers un deuxième en lançant une boule de feu vers le Memento près de la porte. Elle retomba alors sur la passerelle et le dernier Memories qui semblait l’attendre se jeta sur elle, gueule ouverte. La lame se planta si violemment et si rapidement dans le crane de la chose qu’un jet de liquide gluant s’éleva au dessus d’eux dans un bruit de succion dérangeant. La chose s’étala à terre, morte. Mais déjà le Memento était sur elle. Il abattit son bras musclé à l’endroit où elle se tenait une fraction de seconde plus tôt. La passerelle trembla dans un grincement sourd et l’une des attaches de l’autre coté céda.

– NON !

Rei avait été pris au piège et le deuxième Memento l’avait saisi par la gorge, tandis qu’une bonne dizaine de petites mains griffaient le corps du malheureux en continu. Mais le Memento en face d’Ash levait à nouveau sa main, prenant appui sur ses pieds, faisant gonfler les muscles de ses jambes, prêt à charger. Il fonça si vite vers elle qu’elle ne vit que sa large main à quelques centimètres d’elle avant d’entendre un cri.

– ASHELIA !

Le cri étouffé de Rei fut comme un électrochoc pour la princesse. Le fractionnement qu’elle avait commencé un peu plus tôt sembla s’accélérer, et son aura noire se zébra d’abord de petits éclairs blancs, puis une véritable tornade de foudre blanche l’entoura. Son crane sembla se fendre et elle entendit comme un grondement résonner en elle. Alors son aura devint encore plus sombre. Si sombre que la lumière tout autour d’eux sembla y être comme aspirée. Son omoplate gauche se déchira et une partie de son aura sembla sortir de son corps, se matérialisant sous la forme d’une aile couverte de plumes noires. En plus de la douleur transperçant son crâne, Ash sentit sa main gauche parcourue de spasme. Mais elle n’eut pas le temps de se demander ce qu’il lui arrivait car la main du Memento devant elle était à quelques millimètres de sa tête. Le choc fut si violent que la deuxième attache de la passerelle céda et que celle-ci commença à glisser vers le gouffre sans fond. Le Memento devant Ash passa par dessus la rambarde, littéralement tranché en deux. Mais derrière elle Rei avait perdu connaissance et le Memento venait de lâcher son corps par dessus la passerelle avant de foncer se mettre à l’abri pour ne pas tomber. Ash lança son épée de toutes ses forces vers le monstre. La lame l’embrocha en pleine tête puis continua sa course, traînant le corps du monstre sur quelques mètres avant de se planter dans le mur. Mais la princesse n’eut pas le temps de se féliciter et fonça dans le gouffre, priant pour que Rei soit toujours en vie. Elle l’aperçut rapidement, toujours inconscient, des perles de sang s’échappant de multiples plaies sur tout son corps. Elle fonça vers lui, le saisit délicatement et le ramena plus haut, au niveau de la porte à coté de laquelle le Memento sans vie était comme épinglé. Elle avait pu voler. Comme un oiseau ! Mais elle ne le réalisa pas vraiment.

Elle eut tout juste le temps de s’assurer que son pouls était bien présent. Après quoi ses forces la quittèrent d’un seul coup. Yamitsurugi disparut, laissant tomber le corps du monstre à terre. Son aura aussi disparut totalement et ses muscles se contractèrent violemment avant qu’elle perde totalement le contrôle. Sa tête heurta le sol et sa vision se brouilla. Elle s’enfonça dans un abîme privé de tout son et de toute image. Seule restait une violente douleur transperçant son cœur et qui se répandait dans son bras gauche jusqu’au bout de ses doigts. C’était comme si son sang avait été remplacé par de la lave dans cette partie de son corps. Elle pouvait sentir le liquide glisser le long de ses veines, lui arrachant chaque seconde un cri silencieux. Et tout au fond d’elle, il y avait toujours ce grondement. Comme si une bête rugissait d’un cri rauque. C’était quelque chose de familier pour elle, ce n’était pas la première fois qu’elle l’entendait. Elle savait que c’était sans doute le démon au fond d’elle qui se manifestait. Mais il semblait encore loin et son cri ne ressemblait déjà plus qu’à un murmure. La douleur elle aussi commençait à s’apaiser, même si son corps restait endolori. Ash ne savait pas combien de temps s’était écoulé depuis qu’elle avait perdu connaissance, mais elle se sentait à nouveau reprendre pied petit à petit.

Après un long moment de silence, une voix retentit, lointaine.

– Rei a évoqué un monstre quand ils s’est réveillé. À demi-mot. Et j’ai peur qu’il ne parlait pas des Memories ou des Memento. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Une deuxième voix répondit alors à la première.

– Le premier sceau s’est brisé. Il faudra faire attention à l’avenir. Si sa transformation s’achève il n’y aura plus rien à faire. Il faut à tout prix conserver son humanité. J’irai voir Rei plus tard, il ne faut pas que cela s’ébruite trop. Ça n’est pas nécessaire.

– Je suis d’accord. Elle doit déjà avoir du mal à s’habituer à cette nouvelle vie. Et c’est pareil pour ses amis. Mais, tout de même… j’ai du mal à croire qu’elle puisse incarner le coté sombre de Kyô. C’est vrai, regardez la, elle est tout sauf rongée de haine et de colère. Ça ne représente pas la Ash avec qui j’ai voyagé.

– Pourtant, si elle venait à s’éveiller, il ne resterait pas grand chose de la princesse que nous connaissons. Sa personnalité serait remodelée et elle ressentirait les choses totalement différemment. Elle incarnerait la colère de Kyô, cette même colère qui a détruit un pays entier. Alors qui sait ce qu’il arrivera à cette école ou même à cette planète ? C’est pour cela qu’il ne faut pas la laisser se perdre dans les ténèbres. Je suis persuadé qu’elle a la force nécessaire pour résister à la noirceur de l’âme du magicien originel. Tout comme son alter-ego sur Terre.

– J’espère que vous avez raison.

– Nous l’espérons tous. Nous avons besoin d’elle sur Terre.

 

Cet article, publié dans Reliques de Gaëa, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s