Prologue :

Genèse

Gaëa souffrait des affres de la guerre depuis près de milles ans.

Sa terre était devenue plus sèche encore que les déserts de Farenga et le ciel était si noir que l’on ne pouvait même plus distinguer les lunes qu’il abritait. Chaque parcelle de continent s’effritait en un nuage de poussières. Le monde dépérissait et en même temps que lui Sharps, Gaïens, Tiophéis, Etrahs et Humains perdaient peu à peu leurs vies, massacré par la guerre. Le cœur de Gaëa finit par s’affaiblir tant et si bien que les ténèbres parvinrent à y poser le pieds. Une armée entière menée par le dieu des démons se leva, furieuse et implacable, alors que les cinq races se faisaient la guerre.

Zankior, la cité des Humains tomba si vite entre leurs mains que les batailles entres les cinq races cessèrent et les rois se réfugièrent dans leurs capitales en priant pour que les ténèbres ne les frappent pas à leur tour. Les démons étaient devenus trop nombreux et trop puissants pour êtres arrêtés. Les épées et les flèches se brisaient à leur contact et les canons les plus puissants ne faisaient que les ralentir. Les rares valeureux héros qui partirent les affronter ne revinrent jamais. Ce fut là les plus sombres, les plus terribles heures que l’Histoire ait connue. La vie sous toutes ses formes était sur le point d’être anéantie.

C’est alors que les Séraphins, dans leur grande bonté, descendirent sur Gaëa pour combattre le dieu des ténèbres et tous les sauver de leur sombre destin.

Livre du Renouveau, Genèse.

Cet article, publié dans Reliques de Gaëa, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Prologue :

  1. Patch dit :

    Et !!! Mais tu devrai poster plus de texte pour l’introduction et peut être poster moins sur le milieu et la fin de l’histoire car la, je trouve (personnellement et sa n’engage que moi), qu’en tant que petit lecteur de livre (genre un livre par an), on accroche super bien à l’histoire. Mais comme on sais qu’en général l’introduction pose les bases d’un nouveau monde que l’on découvre, on a pas assez d’élément et on peux décrocher par la suite et se perdre, surtout si on est obligé de relire ce qu’on a déjà lu.

    Pour la carte, c’est un concept original et c’est pratique si, au court de l’histoire, on voyage.

    Après, c’est mon avis. Tu peux ne pas en prendre compte. Je le comprendrai.

    Dans l’attente de la suite de l’histoire, que j’attend avec impatience, je te dis A+

  2. yumikuroshiro dit :

    Hello, hello …
    Oui, j’ai déjà essayé de poster en fait mais comme tu le sais, l’ordinateur n’en a fait qu’à sa tête !
    Je trouve moi aussi que c’est très accrocheur comme commencement. Ayant lu des livres en tout genre, un prologue court comme celui-là fait très original au contraire et surtout, donne envie de plonger dans ce monde où tu cites des Humains ce qui veut dire qu’il y aura d’autres créatures et ça, j’adore !
    Concernant ce prologue, on a vite nos repères car on voit directement qu’il s’agit d’une page d’un livre qui raconte les heures sombres d’une époque et un tas de questions fusent dans ma tête rien qu’en parcourant cette intro et ça signifie que ça m’intéresse. Où est-ce que tu veux nous amener ? Que s’est-il passé ? Ah, ce sentiment d’incertitude c’est frustrant mais agréable à la fois, je veux juste découvrir la suite. J’ai déjà lu le chapitre premier, du coup, je te dirai ce que j’en pense en y postant un commentaire sur celui-ci.

    En tout cas, j’aime beaucoup ce genre d’histoire. Sortons un peu de cette réalité … 😉

    A très vite Hachi-Kun.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s